Rencontre avec les BLACK INDIANS

LES ELEVES DE TERMINALE OPTION EURO A LA RENCONTRE DES BLACK INDIANS          

La classe de terminale option européenne anglais s’est rendue à l’exposition temporaire Black Indians, sur le point de se terminer au musée du Quai Branly. Le parcours de l’événement retraçait l’histoire des Afro-Américains de la Nouvelle-Orléans et leurs relations avec les autochtones dans un contexte de colonisation, d’esclavage, de ségrégation mais aussi de lutte et de résilience. En fil conducteur de l’exposition, les enjeux de la célébration du Mardi Gras à la Nouvelle-Orléans se déclinaient dans les différentes salles.

 

Participation à la nuit de l'impressionnisme.

À l’occasion des 150 ans de la première exposition des peintres impressionnistes (15 avril-15 mai 1874), des élèves de Terminale en spécialité histoire des arts ont lu, lors d’une soirée organisée par l’académie des beaux-arts, différents extraits de textes de critiques d’art ayant commenté la scène artistique de 1874. Tout d’abord, quatre d’entre elles ont lu à tour de rôle le dialogue ironique imaginé par Louis Leroy pour le journal Charivari afin de critiquer l’exposition des impressionnistes tout en nuançant le propos du faux peintre officiel. Puis 9 autres élèves ont lu des extraits du Salon de 1874 par Ernest Duvergier de Hauranne qui critique la fadeur du Salon officiel par rapport à l’éclat des oeuvres de la jeune génération d’artistes. M. Adrien Goetz, professeur d’histoire de l’art à La Sorbonne et académicien, nous a fait l’honneur de nous accueillir et nous avons bénéficié d’une visite de la bibliothèque. Pour clore la visite, nous avons eu le privilège exceptionnel d’emprunter le couloir (normalement interdit au public) qu’utilisent les académiciennes et académiciens lors de leur intronisation sous la coupole. 

Une soirée lecture à Matignon

Ce lundi 11 décembre, une vingtaine d’élèves de la classe 1G6 ont participé aux Soirées Lecture de Matignon accompagnés de 3 enseignants : M. Harang, M. Raguet-Vogler et Mme Vallée.

Ces soirées ont été organisées par la première ministre Elisabeth Borne et ont pour but de discuter d'un roman avec l’auteur et d'autres lycéens. Ces soirées culturelles se déroulent tout au long de l’année à l’Hôtel de Matignon.

Cette soirée-ci était organisée autour du livre de Mokhtar Amoudi, Les Conditions Idéales qui est un croisement entre fiction et autobiographie. Il parle de Skander, un enfant abandonné par sa mère, qui se retrouve placé chez une dame nommée Madame Khadija. Le roman nous montre la vie du jeune homme chez cette dame mais aussi sa vie de collégien, lycéen…

L’organisation de la soirée nous a offert un exemplaire du roman et c’est un comédien et un grand acteur du théâtre français, Nicolas Bouchaud qui nous a lu différents passages du livres pendant 30min puis est venu le temps de discuter avec l’auteur.

Durant la deuxième partie de cette soirée, après une lecture captivante de l’ouvrage, nous avons eu la chance d’échanger avec l’auteur Mokhtar Amoudi sur son livre. Nous avons posé des questions sur son ouvrage, son travail ainsi que son ressenti par rapport à son ouvrage, auxquelles il a répondu avec précision ce qui nous a permis de mieux comprendre son roman. Ainsi, il nous a confié que bien qu'il ait été difficile pour lui de parler de lui-même au début, depuis sa rentrée littéraire, il trouve plus de facilités à parler de lui-même et de sa vie. Il nous a également confié qu’il y a certains passages et certains faits dans son livre dont il n'était pas fier. Il nous a confié qu’il commençait tout juste à réfléchir à l’écriture d’un deuxième roman dont il a déjà écrit quelques phrases.  Lors de cet échange très intéressant et très instructif, l’auteur s’est montré bienveillant et à l’écoute de nos questions.

La dédicace de son ouvrage nous a également permis de discuter avec lui et de lui poser des questions qu’on n’avait pas eu le temps de poser. Il a volontiers répondu à toutes nos interrogations et nous avons partagé nos impressions sur le livre.

Lors de la troisième partie de la soirée nous avons eu droit à un cocktail autour duquel nous pouvions discuter avec les personnes chargées de l’organisation tandis que l’auteur était disponible pour signer nos ouvrages et échanger avec nous autour de questions que nous aurions pu omettre de poser. Le cocktail se tenait le salon jaune attenant à la salle du conseil qui nous avait accueillis pour la lecture. Il y avait plusieurs amuse-bouche ainsi que des boissons à notre disposition. Lors des signatures avec l’auteur, il était très ouvert à la discussion et nous questionnait même parfois sur notre future orientation. Nous avons eu l’honneur de rencontrer Rima Abdul Malak, la ministre de la culture, avec qui nous avons échangé et pris quelques photos. Lorsque nous étions sur le point de partir nous avons eu la chance de croiser Yaël Braun Pivet, présidente de l’assemblée nationale, qui a pris le temps de faire quelques photos avec nous et échanger un court instant, elle nous a même proposé d’organiser une sortie à l’assemblée nationale.

Suite à cela nous sommes partis et nous avons croisé le directeur de cabinet de la présidente d’un groupe au parlement européen avec qui nous avons longuement discuté puis nous sommes rentrés.

«