MUN explication


MUN (Modélisation des Nations-Unies)

 
Il s’agit d’une simulation des débats aux Nations-Unies qui a pour but de former les participants aux négociations internationales, visant à promouvoir les droits de l’homme, mais aussi les qualités de communication mais aussi de diplomatie. Dans le cadre des MUN, les élèves prennent le rôle des ambassadeurs ou des ministres des Affaires étrangères en participant à des simulations de sections internationales ou des commissions de l’ONU.

Les participants doivent ainsi faire des recherches sur les pays, sur les débats en cours et les problèmes internationaux et tenter de trouver des solutions aux problèmes mondiaux (nucléaire, ressources énergétiques, etc.).

Pendant les simulations les participants utilisent de nombreux moyens de communications et de négociations afin de représenter au mieux les politiques de leurs pays respectifs. Ces simulations impliquent ainsi des discours publics, des analyses de politiques internationales, d’écoute des autres positions internationales, mais aussi de négociations, de résolutions de conflits, d’envoi de notes, et des écrits techniques (comme des « working paper » : ébauche de résolutions, et des résolutions). Ils utilisent les vecteurs de communication formelle ou informelle.

Succès croissant des MUN

Les simulations de ce type sont antérieures à la création de l’ONU. La plus ancienne a eu lieu dans les années 20 aux États-Unis, pour une simulation de la Société des Nations (SDN). La plus ancienne simulation des Nations-Unies a été organisée par l’université de Harvard (HNMUN), fondée en 1951.

Ces simulations concernaient, jusqu’à il y une dizaine années, quasi exclusivement les établissements anglo-saxons de l’enseignement supérieur. Depuis lors, on observe en Europe une participation croissante des universités ainsi que la diffusion des simulations dans les établissements du secondaire, parmi lesquels figurent nombre d’établissements anglo-saxons ou d’établissements du réseau de l’AEFE.

Simulations (MUN, parlements), débats civiques

En France, les initiatives de cette nature ont connu un développement à l’instar des débats citoyens organisés en français ou en langues étrangères - les débats citoyens et les simulations permettant aux élèves de développer leur capacité à argumenter tout en se documentant et en se sensibilisant aux grands enjeux de la citoyenneté.

La mise en œuvre du Plan de Rénovation des langues (2005) et l’adossement des programmes sur le CECRL accordent à l’oral une place prépondérante tant dans les finalités même de l’enseignement des langues que dans les compétences attendues - trois des cinq compétences concernent l’oral (compréhension de l’oral ; expression orale en continu ; expression orale en interaction). La mise en place de débats citoyens en langue étrangère dans plusieurs académies a montré comment ces dispositifs pouvaient développer les compétences linguistiques, sociales et civiques des élèves.

Place du débat

C’est à l’occasion du stage de perfectionnement linguistique, pédagogique et culturel du ministère de l’éducation national organisé à Cambridge en 2004, que j’ai découvert les activités de « House of Commons debatting  » fondées sur des simulations de débat à la Chambre des communes et que j’ai mis en œuvre dans le cadre de la section OIB britannique dans le double objectif de sensibiliser les élèves aux codes de l’une des plus prestigieuses institutions politiques britanniques et de leur permettre de développer leurs compétences à l’oral.

Suite aux échanges avec des collègues d’autres sections britanniques lors des sessions de formation, j’ai pris connaissance des simulations de type « MUN » auxquelles j’associe depuis un nombre croissant d’élèves.

Un intérêt croissant des élèves

Depuis 2011, le lycée Evariste Gallois est convié par le lycée François 1er de Fontainebleau à participer à une MUN organisée à l’INSEAD, événement qui rencontre un vif succès auprès des élèves : en 2011, 6 élèves y ont participé, en 2012, ils étaient 35 et en 2013, 63 élèves en 2014 et 65 en 2015.

Depuis 2013, les élèves de la section ont aussi été invités à participer à la MUN organisée par la Cité Scolaire Internationale de Lyon avec plus de 300 participants, et entre 18 et 12 élèves ont été invités chaque année depuis à aller débattre avec des élèves issus de classes internationales ou européennes de toute la France.

Les élèves ont réalisé des recherches sur les différents sujets qui leur relèvent des compétences de leur commission et élaboré des propositions destinées à être discutées au sein de la commission à laquelle ils participent. Pour nombre d'eux, le défi que représente la participation à une telle manifestation constitue un levier de motivation supplémentaire. Les échos très enthousiastes des élèves ont permis aux élèves du lycée Evariste Gallois de participer à d’autres manifestations de ce type et d’accroître le nombre d’élèves participants.

ILYMUN 2018


Cette année encore, les élèves de la section britannique d'Evariste Galois étaient représentés par 10 élèves de première, à Lyon pour la 6ème édition de ILYMUN.

350 délégués, 35 écoles françaises et internationales,100 organisateurs.

Longues séances de débats en comités et en assemblée générale pour de bons moments de jeux. 






Reportage France 3 Rhône Alpes Auvergne






ISYMUN 2017 - vendredi 24 novembre 2017


Vendredi 24 novembre a eu lieu au lycée, la troisième ISYMUN qui a réuni 130 délégués des sections SLI et européennes du lycée et des invités venant des sections américaines du Lycée International de l'Est Parisien, et de la section britannique du lycée Branly de Nogent. Longue journée bien remplie, avec une matinée en comités et une après-midi axée sur deux situations de crise présentées en Assemblées Générales dans le réfectoire et la salle de conférence. Beaucoup d'investissement pour les élèves de terminale, coordonateurs mais aussi arbitres, et les nombreux élèves de première et de seconde engagés dans l'équipe de presse ou les assistants de la conférence. Le témoin est passé aux élèves de première SLI pour l'an prochain.
 




«